Gandouch

Gandoucha

Avez-vous déjà entendu parler de gandouch, le bain huileux de bouche ?

Il s’agit d’une pratique traditionnelle de l’ayurveda, aussi appelé « kavala gandoosha » ou « kavala graha »,  qui consiste à garder en bouche pendant quelques minutes le matin une cuillère à soupe d’huile végétale, normalement l’huile de sésame.

 

Comment faire en pratique ?

Prenez une cuillère à soupe d’huile de sésame et gardez la en bouche.

Pendant le temps que vous gardez cette huile en bouche elle doit pouvoir toucher chaque partie de la cavité orale : la langue, les dents, les espaces entre les dents, les muqueuses et parois internes de la bouche…

Pour cela il convient de malaxer longuement l’huile en bouche, comme si on mâchait un aliment.

Une fois que vous aurez fini votre pratique vous pouvez rincer votre bouche à l’eau tiède puis simplement brosser les dents.

Ce rituel se pratique traditionnellement à jeun, avant le petit-déjeuner.

 

Un conseil :

Evitez de recracher le mélange dans l’évier pour ne pas encombrer vos canalisations ! Vous pouvez prendre un mouchoir en papier à jeter dans votre poubelle ou jeter l’huile directement dans le WC.

 

Mais pourquoi pratiquer gandouch ?

En fait à travers ce bain de bouche l’huile se charge en toxines, que l’on évacue ensuite en recrachant l’huile. Si vous gardez l’huile assez de temps en bouche et si vous malaxez bien vous verrez qu’elle devient trouble et parfois change même de couleur.

Ce rituel favorise une meilleure santé buccale, avec des dents plus fortes et blanches, une meilleure haleine et un apaisement des inflammations des gencives, tout en diminuant le risque de caries.

Selon le Charaka Samhita, ouvrage de référence en ayurvéda, « les bains de bouche à l’huile renforcent les os de la mâchoire, la voix, épanouissent le visage, embellissent les lèvres, donnent davantage de goût aux aliments, et purifient la parole » !

Cette pratique renforce également la salivation, protection naturelle contre les caries et les gingivites, en neutralisant l’acidité buccale.

Le gandouch aurait aussi la précieuse propriété d’éliminer bactéries, virus, et autres germes pathogènes présents dans la cavité buccale car l’huile de sésame présente un effet antioxydant et antibactérien.

 

On passe à la pratique ?

Pour commencer à ressentir les effets de cette pratique vous devez vous y tenir pendant au moins trois semaines !

La pratique de Gandouch sollicite fortement les muscles de la mâchoire, peu habitués à travailler de la sorte, et la sensation de l’huile en bouche est perçue de manière contrastée, soit comme agréable ou au contraire écœurante.

 

 

Alors quel est votre ressenti ?

 

Si vous voulez en savoir plus sur la dinacharya je vous invite à regarder le lien suivant : https://youtu.be/2_dVHjp81ac

Et pour une vraie immersion dans l’ayurvéda je vous invite faire cette initiation à l’ayurvéda : https://initiationayur.gr8.com/